pret-personnel-en-ligne.net

Quel type de rachat de crédit est adapté à votre besoin ?

  • Rapide Rapide
  • Facile Facile
  • Securise Sécurisé
  • Gratuit Gratuit

Quelle que soit la catégorie socio-professionnelle de l’emprunteur (commerçant, professions libérales, artisan), qu’il soit salarié, retraité, propriétaire, locataire, ou autres, il peut prétendre à un rachat de crédit. Cependant, une interdiction bancaire constituera un motif de refus, dans tous les cas, si une inscription au FICP ne le sera que pour les non propriétaires. Aussi, l’emprunteur n’est pas obligé de changer de banque, pour avoir un rachat de crédit. A ce titre, la banque ou l’organisme de prêt demandera les pièces justificatives minimales qui lui permettront d’évaluer le risque d’une telle opération.

Quand faire un rachat de crédit ?

Si l’emprunteur estime que ses mensualités sont trop importantes, qu’il cumule plusieurs crédits, qu’il a un taux d’endettement très élevé et qu’il doit réorganiser son budget, le regroupement de crédits se décline en la solution incontournable, pour redonner un nouveau souffle à ses finances. Cette démarche est très importante car il est généralement essentiel d’anticiper les futures dépenses et charges prévisibles, quand l’emprunteur décide de procéder à un rachat de prêts. Avec un seul prélèvement et une échéance largement plus faible, les problèmes inhérents à la gestion de ses comptes ne seront qu’un mauvais souvenir.

Le rachat de crédit endette-t-il davantage ?

Effectuer un rachat de crédit passe par le fait de faire une simulation en ligne de rachat de crédit. Aussi, avant de s’engager dans une telle procédure de rachat de crédit, l’emprunteur doit simuler et comparer sa situation financière avant et après ledit rachat de crédit. Mis en place par la loi du 1er janvier 2013, le banquier doit remettre à l’emprunteur le document sur lequel apparaissent les différentes conditions du rachat de crédit. Celui-ci est constitué d’un tableau, qui permet la visualisation de la différence de coût entre les crédits en cours et l’offre de rachat mise à disposition. De toute évidence, l’emprunteur sera informé des conséquences de cette opération, surtout sur les frais de remboursement anticipé. Il prendra également connaissance du calendrier des paiements. Mais avant d’accepter le dossier de rachat de crédit, le banquier passera la situation de l’emprunteur au peigne fin. Ainsi, les critères d’octroi d’un rachat de crédit sont presque identiques à ceux d’un prêt classique. Aussi, si la capacité de remboursement du crédit dépasse les 33 % de ses revenus mensuels, la banque ou l’organisme prêteur n’accordera pas le rachat de prêt. Il faut noter que cette mesure a été mise en place pour lutter contre le surendettement. Côté situation professionnelle, l’emprunteur doit justifier d’une stabilité financière. Pour cela, il doit présenter ses 3 dernières fiches de paie. De toute évidence, si l’emprunteur est en CDI, le dossier sera apprécié. Bref, le rachat de crédit est un nouveau crédit qu’il faut honorer.