crédit-tendance

Rachat de crédit : les dernières tendances du marché

Publié le à 13:04 par admin

En février 2017, le taux des crédits à la consommation a diminué de 1,9 % si l’on compare les données enregistrées au même mois en 2016. C’est ce que rapporte la dernière recherche mensuelle sur la production des prêts à la consommation de l’Association Française des Sociétés Financières (ASF), réalisée auprès de 284 sociétés travaillant dans divers domaines d’activités tels le crédit-bail mobilier et immobilier, ainsi que les cautions destinées aux entreprises et aux particuliers. Cette étude permet de revenir sur la préférence des particuliers concernant les emprunts, et essentiellement le rachat de crédit, une démarche financière servant à regrouper tous les crédits en cours pour alléger les dettes du ménage et lui permettre de retrouver son pouvoir d’achat, et qui s’avère être la meilleure solution pour accéder à une offre de crédit à la consommation et réduire le taux d’endettement.

Crédits à la consommation : la situation en février 2017

Réalisée pour connaitre le niveau d’activité dans le secteur du crédit à la consommation au mois de février 2017, l’enquête mensuelle de l’ASF rapporte une baisse de la production des nouveaux crédits, toutefois, la tendance de fond est maintenue et l’on rapporte même une hausse de +6,2 % en moyenne sur les trois derniers mois.

Pour ce qui est des formules de crédit à la consommation les plus demandées, la location avec option d’achat (LOA) affiche une hausse de +23.3 % en février, ce qui revient à 474 millions d’euros destinés à l’acquisition de véhicules neufs, contre 384 millions d’euros enregistrés en février 2016. En prenant compte des crédits affectés à l’achat d’une nouvelle voiture, la production en février 2017 a connu une hausse de + 7 % avec 625 millions d’euros débloqués.

Et parce que le rachat de crédit concerne essentiellement les formules de prêt classiques, l’étude rapporte que les crédits affectés utilisés pour financer une voiture (neuve ou d’occasion), des travaux ou d’autres biens de consommation ont connu une baisse de -5,5 %. D’ailleurs, les crédits auto destinés à l’acquisition de véhicules neufs ont diminués de -19,6 %, alors que les solutions de financement de voitures d’occasion ont haussé de +1,5 %. La baisse est estimée à -3,8 % pour les prêts renouvelables, -6,5 % pour les prêts personnels et les rachats de crédits, les formules de crédit à la consommation qui pèsent le plus sur le marché du prêt aux particuliers avec 1,063 milliards d’euros pour les prêts personnels et les regroupements de crédits et 749 millions d’euros pour les prêts renouvelables.

Premier trimestre 2017 : une tendance à la hausse sur la production de crédits à la consommation

Ainsi, cette étude de l’Association Française des Sociétés Financières fait état d’une tendance positive de 6,2 % des offres de crédit à la consommation au premier trimestre 2017, ce qui est rassurant parce que les organismes bancaires semblent s’éloigner du pic de -13 % enregistré en septembre 2008.

Un rachat de crédit pour constituer une nouvelle trésorerie

Face à de telles situations, le rachat de crédit se trouve être la meilleure solution pour demander un regroupement des prêts en cours et permettre aux ménages de réduire leurs charges financières. Qui plus est, les particuliers peuvent en profiter pour demander une trésorerie en guise d’épargne de sécurité. Pour y accéder, commencez par faire une simulation de regroupement de crédit sur prêt-personnel-en-ligne.net pour avoir une idée des propositions des organismes de crédit, et si l’une des offres vous convient, il ne vous reste plus qu’à faire une souscription en ligne.